Saint-Martin-du-Manoir

La Légende de la Pierre Grise

Histoire du village

La Légende de la Pierre Grise

Il existe encore de nos jours sur la colline où sont bâtis les châteaux de COLMOULINS et d'ESCURES, derrière la hêtraie de Montivilliers, une grosse pierre grise, exactement un ancien dolmen, sur lequel existe une légende que voici

Il y a très longtemps, lorsque le pays était soumis à la féodalité, vivait au manoir du Col des Moulins, qui était alors un château fortifié, un bon et vaillant chevalier nommé Guillaume de COLLEVILLE.

Ce seigneur avait une jeune femme dont la beauté avait souvent inspiré les bardes et les trouvères et avait jeté le trouble dans bien des coeurs, notamment dans celui d'un jeune écuyer du nom de Robert.

Ce Robert n'avait jamais eu de sentiments bien chrétiens, mais son amour insensé l'avait rendu capable de tout les crimes. Un jour qu'il se promenait sous les arbres aux environs du château, il fit la rencontre d'un personnage de haute taille, vêtu de noir avec une barbe en pointe et des yeux brillants comme des escarboucles.

" Me connais-tu ? Demanda cet homme à Robert.

- Non, répondit l'écuyer.

- Et bien, je suis Satan ! "

Tout autre que Robert se fut enfui à ces mots en faisant un signe de croix mais lui ne bougeait pas de place.

"- Tu es Satan, dit-il, tant mieux, car je comptais sur ton aide.

- Je le sais, c'est pourquoi je suis venu. écoute : Tu aimes la femme de ton seigneur et maître, et tu rêves jours et nuits aux moyens de la posséder ; je n'y vais pas par quatre chemins pour te le dire, cela te coûtera ton âme.

- Qu'importe, répondit sourdement l'écuyer, il me la faut que dois-je faire ?

- M'accompagner à la pierre grise pour signer le pacte."

Le plateau était alors une forêt au centre de laquelle se dressait le dolmen ; deux pierres fichées en terre en supportant une troisième en forme de table, tout à l'entour des chênes gigantesques.

En arrivant là, Satan fit entrer l'écuyer dans une sorte de caveau situé sous la table de pierre, puis il lui présenta un écritoire et un parchemin au bas duquel Robert apposa sa signature.

"- Bien dit le démon, maintenant, prends cette pièce de monnaie ; il te suffira de la faire toucher à la serrure de l'appartement où tu veux pénétrer et tu y trouveras ta maîtresse endormie ; seulement, n'oublies pas de la rapporter ici demain, car tu ne dois t'en servir que la nuit. Allons va ; Guillaume de COLLEVILLE est en voyage, tu es libre, amuse-toi bien, mon fils, ajouta Satan avec un ricanement."

Le misérable rentra au plus vite au château et, la nuit étant venue, il s'approcha à pas de loup de l'oratoire de la noble dame qui dormait d'un profond sommeil. Le lendemain matin, ivre encore de sa criminelle action, il se rendit en toute hâte à la " PIERRE GRISE ". Satan l'attendait appuyé sur le dolmen.

"- Bien, dit le démon en tordant sa barbe pointue, remets la pièce à sa place, tu la reprendras ce soir."

Robert pénétra dans le caveau, mais à peine y était-il que Satan donna un grand coup de pied à l'un des côtés du dolmen et l'énorme table s'affaissa brutalement, écrasant sous elle le misérable écuyer.

Puis le démon disparut avec un ricanement sinistre ! Et il y a déjà de bien longues années, en soulevant ce mystérieux bloc de granit on trouva sous la pierre druidique, quelques ossements calcinés et une pièce de monnaie gauloise en alliage d'argent que l'on nomma la "PIECE DU DIABLE".

Que vous pourrez examiner à votre aise dans le petit musée de la bibliothèque de Montivilliers.

Article lu sur le site des "écuries de la Pierre Grise", centre équestre situé à la frontière de Saint-Martin-du-Manoir et de Montivilliers.