Saint-Martin-du-Manoir

Histoire du village

Histoire du village

Saint-Martin-du-Manoir autrefois

Origine du nom

La commune tire son nom de l'église dédiée à Saint Martin et du manoir seigneurial du village mentionné dès 1035 dans la charte de fondation de l'abbaye de Montivilliers.

Historique

Saint-Martin-du-Manoir et son église dépendent au début du XIe siècle des Giffard, Comtes de Montivilliers ; l'église leur fut retirée dès 1025 au profit de l'abbaye de Fécamp et en 1035 au profit de l'abbaye de Montivilliers, qui possède également des biens (terres, moulins) à Saint Martin. La seigneurie a appartenu par la suite à différentes familles dont, aux XVIe et auXVIIe siècles, la famille de la Rue, et surtout à partir de 1660, la famille très ancienne des Toustain qui comptait plusieurs branches, et notamment celles des Toustain de Frontebosc de Limésy et des Toustain de Richebourg de Saint-Martin-du-Manoir.

Les derniers seigneurs de Saint Martin furent Gaspard-François (1716-1799) et Charles-Gaspard (1746-1836), tous deux membres de l'académie de Rouen, l'un comme savant, l'autre comme homme de lettres et historien ; tous deux furent emprisonnés sous la Terreur ; le second n'émigra pas et se rallia à l'Empire.

Deux hameaux de Saint Martin étaient des fiefs à l'époque féodale :
Enitot, dépendait de la seigneurie de Graville et Ecures relevait des Estouteville, seigneurs de valmont. Ils ont appartenu à des membres d'une famille anoblie au XVIe siècle et convertie au protestantisme, les Deschamps. Par mariage, Ecures passa au XVIIIe siècle à la famille de Rumare.

Saint Martin s'est développé sensiblement au XIXe et au XXe siècle ; la population a stagné après la seconde guerre mondiale ; mais, depuis 1970, sous l'effet de la réurbanisation (près de trois cents pavillons construits), elle a plus que doublé !!!